Pluralitas - studii socio-politice
“OLIGARCHIE, ARISTOCRATIE, MERITOCRATIE – ou: quelles sont les mérites de la classe politique dans une démocratie réelle”

Sous intitulé: “Pales réflexions sur la Méritocratie sous l’ombre deconcertente de l’Imméritocratie”, cet essai propose un double excours – d’un coté dans la diachronie du concept sur le pouvoir des diverses “craties” experimentées par l’histoire et, d’un autre coté, dans ses aspects concrets du present de la société “transitionelle” roumaine. Ils sont ennumerées les vicisitudes de la démocratie, de l’aristocratie, de la plutocratie, de l’oligarchie, de l’autocratie, comme arguments pour une MERITOCRA-TIE COMME FORME SUPPERIERURE DE L’AFFIRMATION DE LA PERSONNE HUMAINE dans les gouvernements modernes mais, en meme temps, les antinomies de ce concept prommues par l’inconsequence démocratique ou la falsification de celle-ci par démagogie, populisme, corruption, liberalisme excesif, etc. – condamnables pratiques politiques abordées avec le terme generique de l’IMMERITOCRATIE. L’auteur propose la syntagme de “démocratie statistique”pour definir les aspects formalistes de la pratique démocratique qui attardent la réalisation d’une vraie satisfaction sociale par des politiques affirmant la “démocratie reelle”. Ainsi: „Dans le contexte de notre existence contemporaine, la philosophie politique - fortifiée par les valeurs de l’humanisme intégral et, en meme temps, attaquée en confrontations avec les agressions de l’extérieur et l’interieur de la démocratie - n’a pas un theme plus important que la pragmatique d’assurer une démocratie réelle par Gouvernement et Loi, par Administration et Morale, par le respect Communautaire entre Personnes. En dernière instance, en parlant d’une architecture sociale et politique de l’Etat et des Institutions Communautaires modernes, les aspects formels peuvent etre compares avec les rapports de l’architecture avec la géométrie plane et la géométrie dans l’espace. La Liberté de la personne et de la communauté gagne son vrai contennu seulement s’il l’aborde comme une ordonnée mise en rapport avec d’autres qui l’élevent au cube: les devoirs. De cette manière peut etre souligné le vrai volume des libertes d’une société. De meme, en ce qui concerne l’Egalité: Pour ne la confondre pas avec l’égalitarisme demagogique, on ne peut pas demontrer son vrai volume qu’en rapport avec le stade d’affirmation des personnes et des communautées humaines. Ainsi, la démocratie formel-statistique présente (et représente) une société par les lignes de la géométrie plane, sans explorer ni l’interieur ni l’ambiant, tandis que la démocratie réelle confére à celle société son authentique volume et l’existence réelle dans l’espace. Or, c’est seulement la géométrie dans l’espace qui peut représenter toutes les symétries qui conduisent vers l’harmonie architectonique d’un édifice. Bati dans une symétrie des droits et obligations, de morale commune et biens personnels, de souveraineté permanente par la priorité de l’existence de la personne et dirigisme temporaire par délégation électorale - symétrie qui assure la vraie harmonie de son existence - l’édifice socio-politique fait la démonstration de sa stabilité harmonique par la diachronie du développement de la démocratie réelle”...
 

Portal de carte si arte periodic de cultura si initiativa locala. Copyright ©2007 Editura Realitatea ISSN 1842 - 9971 cartesiarte.ro
Disclaimer : fiecare link si articol pe care il prezentam are propriul Copyright © si raspundere pentru continut.